Marisa Portolese: Goose Village (ed. français)

CAD 50.00
Not available

Marisa Portolese: Goose Village (ed. français)

CAD 50.00

Ce petit quartier de Montréal fut détruit en 1964. C’était, nous disait-on, la route du progrès qui devait passer là… Il s’agit du Village-aux-Oies, nommé aussi Goose Village ou plus officiellement Victoriatown. Il fut rasé de la carte comme le fut aussi le Faubourg à m’lasse — pour permettre entre autres la construction du pont Jacques-Cartier. À la place de ce Village-aux-Oies, on bâtit une partie de l’autoroute Bonaventure et, pour Expo 67, l’Autostade, centre sportif qu’on détruisit pourtant rapidement dès 1980. Ce lieu est maintenant occupé par un stationnement et un terrain vague. Cela valait bien la peine de démanteler cette communauté. Ce quartier, situé dans la partie sud-ouest de Pointe-Saint-Charles, comportait une forte concentration de population d’origine italienne. C’est d’ailleurs là que la famille de la photographe Marisa Portolese s’était installée lors de son arrivée au pays. Marisa Portolese revient sur cette histoire de la modernité montréalaise qui eut un impact sur son histoire familiale. 

 

Marisa Portolese, Vincent Bonin

Marisa Portolese, 2023

26 X 23 cm, 232 pages

You have successfully subscribed!
Our purchase system is limited for now to deliveries in Canada and the United States. We can still ship your order if you send us an email. Please send your book order and mailing address to books@cca.qc.ca, and we’ll get back to you within one business day. Thanks!
x